Focus

Si tu veux un sucre, tu le voles, si tu as envie de caresse tu gueules et si on t’emmerde, tu mords.

Archimede le Clochard - 1959 Gilles Grangier

Archimede le Clochard - 1959

Archimède, un clochard atypique se refusant à dormir sous les ponts, décide pour passer l'hiver de se faire enfermer en prison.
À cette fin et après plusieurs essais infructueux, il décide de mettre à sac son bistrot favori.

Mais malgré tous ses efforts, son temps de prison est bien trop court à son goût. Relâché, il va bien falloir trouver une solution pour passer l'hiver au chaud. Entretemps, son bistrot a changé de propriétaire et le nouveau patron n'est pas aussi docile que l'ancien mais Archimède, bien né et très cultivé a plus d'un tour dans son sac.

Aller plus loin avec
Gilles Grangier

Les Vieux de la Vieille - 1960 Gilles Grangier - Le réparateur de vélo
Baptiste Talon, cheminot à la retraite, passe par son village natal en Vendée avant de se retirer à l'hospice de Gouyette. Il y retrouve ses amis,...
Le Cave Se Rebiffe - 1961 - Gilles Grangier
Le personnage de Max le Menteur disparaît dans l'adaptation cinématographique de l'œuvre de Simonin, mais la trame de cette histoire de faux-...

Aller plus loin avec
Jean Gabin

Thématique
Histoire du cinéma

Comizi d'amore è un film-documentario del 1965 diretto da Pier Paolo Pasolini. Nel 1963 Pier Paolo Pasolini e il produttore Alfredo Bini devono...
The Addiction est un film américain réalisé par Abel Ferrara, sorti en 1995. À New York, une étudiante en philosophie est mordue par une femme. Elle...
Zabriskie Point /zəˈbrɪskiː/ is a 1970 film by Italian director Michelangelo Antonioni, widely noted at the time for its setting in the late 1960s...
Histoire d’une impossible maternité, par Nicola Brarda réalisé par Pier Paolo Pasolini Une œuvre romaine En 1962, un an...

Thématique
Long métrage

La ricotta Genre : Drame social (Le fromage-blanc). 2e court-métrage du film collectif ROGOPAG de Roberto Rossellini, Jean-...
« Je n’avais jamais imaginé que des sons mécaniques puissent être organisés avec tant de beauté. Je considère Enthousiasme comme une des symphonies...
Le film est dur, glacé, implacable même. À l’image de Gabin, qui offre une prestation étonnamment subtile de monstre patelin, qui dissimule derrière...
Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire
Plus
Au fil des jours

“On se toucherait bien, mais on n’arrive qu’à se donner des coups.”