Focus

Si tu veux un sucre, tu le voles, si tu as envie de caresse tu gueules et si on t’emmerde, tu mords.

Archimede le Clochard - 1959 Gilles Grangier

Archimede le Clochard - 1959

Archimède, un clochard atypique se refusant à dormir sous les ponts, décide pour passer l'hiver de se faire enfermer en prison.
À cette fin et après plusieurs essais infructueux, il décide de mettre à sac son bistrot favori.

Mais malgré tous ses efforts, son temps de prison est bien trop court à son goût. Relâché, il va bien falloir trouver une solution pour passer l'hiver au chaud. Entretemps, son bistrot a changé de propriétaire et le nouveau patron n'est pas aussi docile que l'ancien mais Archimède, bien né et très cultivé a plus d'un tour dans son sac.

Aller plus loin avec
Gilles Grangier

Le Cave Se Rebiffe - 1961 - Gilles Grangier
Le personnage de Max le Menteur disparaît dans l'adaptation cinématographique de l'œuvre de Simonin, mais la trame de cette histoire de faux-...
Les Vieux de la Vieille - 1960 Gilles Grangier - Le réparateur de vélo
Baptiste Talon, cheminot à la retraite, passe par son village natal en Vendée avant de se retirer à l'hospice de Gouyette. Il y retrouve ses amis,...

Aller plus loin avec
Jean Gabin

Touchez Pas Au Grisbi - 1954 - Jacques Becker
Max (Jean Gabin) et Henri Ducros dit Riton (René Dary) sont deux truands associés depuis vingt ans. Ils viennent de faire un « coup fumant », le vol...
Le film est dur, glacé, implacable même. À l’image de Gabin, qui offre une prestation étonnamment subtile de monstre patelin, qui dissimule derrière...

Thématique
Histoire du cinéma

Thématique
Long métrage

Le mouvement Kino-pravda est lié au concept de kinoglaz (« ciné-œil »), combinaison de l'objectif de la caméra (alors pensé comme un « œil machinique...
Roger Sartet (Alain Delon), un truand, s'évade avec la complicité de sa sœur Monique (Danielle Volle) et d'une famille mafieuse, les Manalese,...
« Je n’avais jamais imaginé que des sons mécaniques puissent être organisés avec tant de beauté. Je considère Enthousiasme comme une des symphonies...
Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire
Plus
Au fil des jours
Focus

C'est du vent le cinéma, de l'illusion, des bulles, du bidon.