Focus

Il a fallu que je vive longtemps parmi les chiens pour que j'apprenne à mordre.

J'embrasse la littérature - Archive INA Michel Audiard

J'embrasse la littérature - Archive INA Michel Audiard

Michel Audiard - Bernard Pivot "Apostrophes" - Archive vidéo INA 28 avril 1978

Interview de Michel AUDIARD par Bernard PIVOT à propos de son livre "La nuit, le jour et toutes les autres nuits" à travers lequel il s'intéresse aux petites gens, ceux qui couchent sur les bancs, ceux dont la vie a basculé, qui sont devenus alcooliques...Son livre parle des morts qu'il a aimé, qui sont dans les cimetières de banlieue et qu'il continue à visiter. Il décrit quelques personnages attachants, mais dit surtout quelques mots de son fils mort sur une route "la mort d'un enfant n'est pas quelque chose dont on guérit...c'est pour lui que j'ai écrit ce roman, le reste est un habillage". Michel AUDIARD se dit également très flatté qu'on évoque Louis Ferdinand CELINE après la lecture de son livre.

Thématique
Histoire du cinéma

Une des répliques du film pourrait avoir été inspirée de cette réplique de Georges Clemenceau disant à son petit-fils au cours d'une discussion qu'il...
Max FAVALELLI interviewe Jean GABIN et Michel AUDIARD sur leur première rencontre lors du film "Gas-oil"; ils évoquent les collaborations suivantes....
Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire
Plus
Au fil des jours
Focus

La photo, c'est la chasse. C'est l'instinct de chasse sans l'envie de tuer. C'est la chasse des anges… On traque, on vise, on tire et clac ! Au lieu d'un mort, on fait un éternel.